Bien plus qu’un simple “rafraîchissement pour les papilles”

Une installation d’osmose inverse garantit la qualité de l’eau utilisée pour fabriquer la bière et réduit le coût de l’énergie

Application: Industrie légère

Le traitement de l’eau est l’une des opérations fondamentales de l’industrie agro-alimentaire. La brasserie Gold Ochsen d’Ulm a investi environ 200 000 euros dans une installation d’osmose inverse (OI) pour le dessalement et le traitement de l’eau qu’elle utilise pour la fabrication de ses bières. Cette installation permet d’éviter qu’une qualité chimique et biologique insuffisante de l’eau ne puisse réduire la qualité globale du produit ou perturber le processus de fabrication ou bien générer des coûts superflus ou des répercutions négatives sur l’environnement. La brasserie a obtenu une amélioration significative de la qualité de l’eau pour la bière mais aussi de ses performances énergétiques et environnementales. La nouvelle installation remplace l’échangeur d’ions utilisé jusqu’à présent par une technologie basée sur un processus à membrane offrant d’importants avantages techniques.

Tradition et innovation

La brasserie historique Gold Ochsen est gérée par la même famille depuis 1868. La production annuelle des Souabes est d’environ 600 000 hectolitres de bière et de boissons non alcoolisées, commercialisée dans les zones avoisinantes jusqu’à la frontière suisse. L’eau utilisée pour la fabrication de la bière est pompée jusqu’à l’usine à partir de puits profonds. Pour les brasseurs d’Ulm, l’élément le plus important est, au-delà de la nécessité de satisfaire les exigences de qualité de la réglementation allemande en matière d’eau potable, de conférer à leurs produits les caractéristiques et les qualités organoleptiques particulières qui les distinguent. Celles-ci sont largement déterminées par la qualité constante et élevée de l’eau utilisée pour la fabrication de leurs bières. Les caractéristiques chimiques et biologiques de l’eau varient en effet considérablement, tant de producteur à producteur qu’en fonction du type de bière et de l’origine de l’eau non traitée. Il est en outre indispensable de garantir la disponibilité constante de l’eau durant le processus de fabrication.

Pour répondre à ses exigences strictes, la brasserie a fait appel à Grünbeck Wasseraufbereitung GmbH, Höchstadt a. d. Donau, l’un des leaders du secteur du traitement de l’eau. En partenariat avec ITT Lowara, Großostheim, une société spécialisée dans les systèmes de pompage, a développé une solution qui, du fait de l’ingénierie des procédés mise en œuvre, s’avère à la fois particulièrement respectueuse de l’environnement et facile et économique à utiliser. Durant l’exploitation de l’installation, les pompes à fréquence variable modèle SVH4606 fournies par ITT Lowara devraient à elles seules permettre de réduire la consommation d’électricité de plus de 30%, une économie phénoménale pour Gold Ochsen.

Dans ce contexte, Armin Eisenhofer, Directeur des ventes boissons et technologie alimentaire de Grünbeck, nous explique en détail l’installation:

M. Eisenhofer, à quoi sert cette installation ? Comment fonctionne-t-elle?

L’installation, utilisée pour la production de l’eau pour les bières, dessale l’eau provenant du puits. Celle-ci est ensuite mélangée à 10% d’eau de puits filtrée, de manière à produire une eau parfaitement adaptée à la fabrication de la bière. La valeur m est fixée à environ 0,8 à 1 val/m³.

Qu’entend-on par installation OI?

Il s’agit d’une installation d’osmose inverse. L’eau du puits est traitée au moyen d’un processus physique où la pression force le passage de l’eau à travers une membrane semi-perméable, de manière à produire une eau pure et stérile quasiment dépourvue de sel.

Quels sont les avantages de cette installation pour la brasserie Gold Ochsen?

La société a décidé d’abandonner la technique à échangeur d’ions pour adopter le procédé à membrane pour différentes raisons. Le principal avantage de l’osmose inverse pour notre client est qu’elle évite l’utilisation de produits agressifs, comme des solutions acides ou alcalines. En outre, l’utilisation de pompes Lowara à fréquence variable apporte d’autres avantages importants, notamment la pression d’exercice constante de l’installation malgré les variations de la pression dans les conduites du système OI. L’élimination des coups de bélier prolonge en effet considérablement la durée de vie utile de la membrane d’osmose inverse. Contrairement à un échangeur d’ions, une installation d’osmose inverse fonctionne en continu.

Quelle est la capacité de production d’eau de la nouvelle installation OI?

La capacité de perméat de l’installation d’OI avec concentré gradué est de 42,5 m³/h. La production totale de traitement de l’eau est donc de 50 m³/h.

Conclusions du client:

« Cette installation fournit de manière constante l’eau de qualité exceptionnelle dont nous avons besoin pour nos bières et elle consomme un minimum d’électricité. Le fonctionnement paisible des pompes à fréquence variable de Lowara offre de multiples avantages comme la réduction de la consommation d’énergie ou la réduction des sollicitations mécaniques, vu que la pression d’exploitation reste constante même en cas de variation de la pression dans le système OI. L’élimination des coups de bélier prolonge considérablement la durée de vie utile des membranes d’osmose inverse. En outre, vu que nous n’utilisons aucun produit agressif, comme des solutions acides ou alcalines, nous contribuons activement à la protection de l’environnement. »